Incredibol! Innovation créative à Bologna

Contexte

Parmi les régions les plus développées d’Italie, la région d’Émilie-Romagne accueille des entreprises de renommée mondiale dans des secteurs aussi divers que la mécanique, l’agroalimentaire et la mode ; un patrimoine culturel qui caractérise les villes de la région. Parme et Bologne font partie du réseau Villes Créatives de l’UNESCO, la première dans la section gastronomie, la seconde pour la musique, tandis que Modène, Ferrara et Ravenne ont toutes des sites déclarés patrimoine mondial de l’UNESCO.

Situé au coeur de l’Italie, Bologne est la capitale de la région Émilie-Romagne. Grâce à sa situation stratégique, elle a toujours été au carrefour des populations et des cultures. On y trouve la plus ancienne université du monde occidental, qui continue d’attirer les étudiant·e·s de toute l’Italie et de l’étranger, en raison également de cursus universitaires inspirants, qui attirent les artistes et les talents créatifs. Ses propositions culturelles sont étendues et variées, et au vu du contexte italien, elle se classe toujours dans les premières positions en matière de qualité de vie et de consommation des biens et services liés à la culture et aux arts.

Bologna et la culture

La municipalité de Bologne fournit des ressources humaines au projet, ainsi que des espaces inutilisés, pour permettre un usage stratégique d’un patrimoine public à l'abandon. Incredibol a démarré comme projet pilote avec un petit budget géré par le Département de la culture de la municipalité ; c’est aujourd’hui un programme permanent. En 2016, la ville et la région ont signé un accord politique pour continuer de soutenir le secteur régional culturel et créatif. En parallèle, le secteur des Industries culturelles et créatives (ICC) a été officiellement intégré à la Stratégie régionale de spécialisation intelligente 2014-2030. La culture et la créativité, aux côtés des domaines plus traditionnels (agroalimentaire, construction, mécatronique et bien-être) incarnent les piliers du développement économique régional futur.

Incredibol, entre autres, entend s’attaquer au problème de la fuite des cerveaux. Les étudiant·e·s finissent leurs diplômes mais font face à un des ICC manquant d’une dimension et de compétences entrepreneuriales. Incredibol vise à retenir les professionnel·le·s qualifié·e·s au sein de la région, pour créer des emplois et affronter la récession économique. Le projet permet également un usage créatif des espaces publics : la municipalité, grâce aux professionnel·le·s créatif·ve·s et aux activités qu’il·elle·s proposent, redynamisent certaines zones via un processus de régénération ascendant. Enfin, la démarche de concevoir un modèle dont la principale ressource n’est pas représentée par des budgets élevés mais plutôt par le système de soutien qui se construit autour, entend générer des effets et solutions pérennes.

L'objectif du projet Incredibol est de favoriser le développement des industries artistiques culturelles et créatives dans la région d'Émilie-Romagne et de renforcer la dimension entrepreneuriale de ce secteur.

Tout au long du processus, Incredibol a tissé des liens avec les agendas mondiaux, notamment l’Agenda 2030 et l’Agenda 21 de la Culture.

Agenda 2030 de l'ONU

  • Objectif 4 : le projet encourage l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie, de façon conventionnelle et non conventionnelle.
  • Objectif 8 : le projet encourage les talents créatif·ve·s à rester et travailler en local. Hautement spécialisé·e·s, ces professionnel·le·s tendent à adopter des styles de vie respectueux de l’environnement et à employer pratiquement la même proportion d’hommes et de femmes.
  • Objectif 13 : les espaces - qui avaient commencé à tomber en décrépitude - appartenant à la municipalité sont mis à la disposition des créatif·ve·s gratuitement, évitant ainsi d’éventuelles surconstructions.
  • Objectif 16 : le projet contribue à la création de sociétés inclusives et d’institutions efficaces en impliquant des entités publiques et privées dont la vision se fonde sur les responsabilités partagées envers le territoire et la société dans son ensemble. Il y parvient en promouvant une gouvernance multiniveaux, à la fois verticale et horizontale, et en soutenant les talents ayant des moyens limités, tout en les encourageant à entrer en lien avec la ville.

Agenda 21 de la culture

  • Engagement 18. Incredibol promeut le développement de biens et services culturels via le soutien aux ICC régionales durant leur phase de démarrage. Le projet aide également à consolider de nouvelles formes d’expression par le biais de politiques et de projets pilotes dans différents domaines.
  • Engagement 20. Au travers de son principal appel à projets, Incredibol fournit des fonds aux lauréat·e·s de façon non conventionnelle : a contrario des appels à projets habituels, les fonds sont principalement transférés à l’avance.
  • Engagement 27. Les espaces publics sont attribués aux professionnel·le·s qui les réaménagent et redynamisent les bâtiments, ce qui génère une amélioration de la zone environnante.
  • Engagement 30. Grâce aux liens et collaborations avec la région, le secteur des ICC fait désormais partie de la stratégie régionale pour le développement économique.
  • Engagement 31. Incredibol adopte une approche innovante d’administration publique en faisant un usage étendu des plateformes numériques pour la promotion des activités.
  • Engagement 40. Incredibol encourage la coopération entre parties prenantes, la création de réseaux de personnes, entités et connaissances, l’échange entre différents domaines.

Objectif et mise en oeuvre du projet

Objectifs principal et spécifiques

L’objectif général du projet Incredibol est de favoriser le développement des industries artistiques, culturelles et créatives dans la région d’Émilie-Romagne et de renforcer la dimension entrepreneuriale de ce secteur. Objectifs spécifiques :

  1. Retenir les talents créatif·ve·s. Créer des opportunités et faciliter des processus pour s'assurer que la culture et la créativité ne sont pas uniquement considérées comme des activités de loisirs, mais plutôt comme un secteur capable de générer de la croissance et de nouvelles possibilités.
  2. Encourager les interactions avec les autres secteurs. Incredibol entend remettre en cause le préjugé selon lequel le secteur des ICC et les secteurs traditionnels n’ont rien en commun, alors qu’ils pourraient bénéficier l’un des autres, et réciproquement.
  3. Régénération urbaine. Incredibol a trouvé une solution unique pour résoudre deux problèmes : fournir un espace aux professionnel·le·s ayant une idée d’entreprise et améliorer les zones de la ville souffrant d’un certain exode de leur population. Il y parvient en louant gratuitement les espaces abandonnés appartenant à la municipalité aux lauréat·e·s de l'appel à projets Incredibol.
  4. Améliorer l’attractivité de la ville. Une offre culturelle vaste et innovante stimule un tourisme de qualité et rend les villes plus dynamiques pour leurs propres communautés.
  5. Relever les défis de la société actuelle avec une approche résiliente et des solutions innovantes. Certains problèmes peuvent devenir des opportunités pour d’autres groupes de personnes (cf. : les espaces à l’abandon).

Incredibol entend s'attaquer au problème de la fuite des cerveaux en retenant les professionnel.le.s qualifié.e.s au sein de la région, pour créer des emplois et affronter la récession économique.

Développement du projet

Principales actions réalisées

Phases

  1. 1. Le principal appel à projets est annoncé annuellement, la campagne de communication (tournées dans les villes, réunions privées, etc.) veille à ce que toutes les personnes intéressées aient connaissance de l'appel et du processus de présentation de candidature. Après la date limite, une commission est formée et toutes les candidatures sont examinées. À l’annonce des lauréat·e·s, les équipes rencontrent chacun·e d’entre eux/elles individuellement afin d’entamer le processus de tutorat, mettre en place une stratégie et concevoir un soutien personnalisé.
  2. Tout au long de l'année, Incredibol joue le rôle d'intermédiaire en transmettant des informations via ses plateformes, en annonçant les appels à propositions/projets organisés par d'autres entités, etc.
  3. Des ateliers et des réunions sur l’entrepreneuriat, l’innovation et la créativité sont également organisés, facilités et soutenus par ses partenaires.
  4. Le deuxième appel à l'internationalisation des projets des entreprises créatives, qui a été créé par la suite, est également annoncé annuellement et s’adresse à toutes les entreprises du secteur.
  5. Les partenaires sont constamment impliqué·e·s et informé·e·s. Il·elle·s sont invité·e·s à la réunion annuelle au cours de laquelle sont communiqués les impacts du projet, où les nouveaux plans pour l'avenir sont mis en place, et où sont partagées les idées et les opinions.

Partenaires

Il existe différents types de partenaires : institutions éducatives, cabinets de conseil, centres de recherche, etc. (pour en savoir plus, rendez-vous à l’adresse : http://www.incredibol.net/en/partners/)

Acteurs urbains

  1. La région Émilie-Romagne : elle fournit une grande partie des fonds pour appuyer le projet. Au travers des actions et des résultats du projet, la région peut facilement comprendre les besoins du secteur culturel et créatif (et améliorer ses politiques, par exemple).
  2. La municipalité de Bologne : elle fournit des fonds et les ressources humaines. Les talents créatif·ve·s, par leur utilisation de ses biens immeubles, libèrent la municipalité de l’obligation de s’occuper d’espaces en détérioration.
  3. Les talents créatif·ve·s : il·elle·s reçoivent des fonds qu’il·elle·s peuvent investir dans leur principale activité ; ne pas devoir payer de loyer leur permet de faire des investissements intelligents et de grandir ; il·elle·s reçoivent un soutien personnalisé de la part des partenaires. En restant dans la région il·elle·s aident à développer un écosystème de talents créatif·ve·s qui peut améliorer la région dans son ensemble.
  4. Partenaires du projet : leur travail étroit avec les lauréat·e·s leur permet d'agrandir leur réseau et de comprendre les habitudes et les comportements des professionnel·le·s du secteur créatif et culturel ; la coopération avec une entité publique (la municipalité de Bologne) permet aux partenaires de jouir d’une bonne réputation, qui mène souvent à la reconnaissance par leur secteur ; il·elle·s deviennent souvent des professionnel·le·s auxquels ont recours les créatif·ve·s ; il·elle·s accroissent leurs connaissances des ICC, ce qui leur permet de se spécialiser en profondeur dans ce domaine.
  5. Propriétaires de logements : les espaces réaménagés et utilisés mènent à une diminution du taux de criminalité et une augmentation de la valeur des immeubles, ce qui a un effet positif pour les propriétaires de la zone en question.

Budget

En 2017, 150 000 € ont été attribués par la région Émilie-Romagne ; +50 000 € ont été attribués par la municipalité de Bologne. Toutefois, le budget financier ne tient pas compte des salaires des ressources humaines travaillant pour le projet (fonctionnaires de la municipalité), ni des espaces loués gratuitement par la ville, et les services en nature fournis par les partenaires.

Résultats

  1. Importance croissante du secteur des ICC à l’échelle régionale (et les retombées positives pour l’économie)
  2. Amélioration de l’usage stratégique du patrimoine public pour des projets à fondement créatif. Transfert des pratiques à d’autres contextes (ex. : KRACH à Chemnitz, en Allemagne)

Impacts

Impacts directs

Impact sur le gouvernement local

Bologne a inclus le projet Incredibol à sa programmation annuelle. Le projet a démarré comme initiative pilote au sein du département de la culture, qui gérait les appels à projets pour les start-ups. Aujourd’hui, le bureau d’Incredibol, composé de 4 personnes, fait partie du département du développement économique et de promotion de la ville et mène différentes activités et appels à projets pour le secteur des ICC.

Impact sur la culture et les acteurs culturels locaux

La région Émilie-Romagne a inclus le secteur des ICC dans sa Stratégie de spécialisation intelligente 2014-2020, utilisant comme cadre, entre autres, l’expérience et les résultats provenant d’Incredibol. En 2016, la municipalité et la région ont signé un accord politique exprimant la volonté de suivre une direction commune pour améliorer le secteur des ICC dans la région. La région Émilie-Romagne reconnaît pleinement par-là le rôle déterminant qu’Incredibol a joué dans le développement de ce secteur. Les prévisions, tendances et développements futurs dans le secteur des ICC ont rendu possible un contact direct avec les professionnel·le·s, les entités, etc., ce qui a également mené à une évolution constante des politiques et des actions.

L'efficacité du projet réside dans le fait que, grâce à Incredibol!, la sensibilisation aux industries culturelles créatives a été accrue; mais aussi qu'il a été reconnu comme bonne pratique et qu'il est utilisé et adapté dans d'autres contextes.

Évaluation

Le projet a été évalué par plusieurs acteur·rice·s extérieur·e·s, tel·le·s que l’ETF (European Training Foundation) et il a été reconnu plusieurs fois comme bonne pratique :

  • En 2011, prix spécial pour les politiques culturelles « Cultura di Gestione », décerné par Federculture
  • En 2013, meilleur projet italien des Prix de promotion des entreprises européennes, dans la catégorie Amélioration de l’environnement professionnel
  • En 2014, bonne pratique de Culture For Cities and Regions, réseau EUROCITIES
  • En 2015, bonne pratique de l’ETF, European Training Foundation
  • En 2017, bonne pratique de l’URBACT

L’équipe du projet travaille actuellement sur l’impact généré grâce à l'attribution d’espaces appartenant à la municipalité : la façon dont certains quartiers ont été améliorés, la quantité de nouvelles entreprises créées dans les zones environnantes, dans quelle mesure la qualité de vie des habitant·e·s s’est améliorée.

Les données disponibles pour l’instant sur tou·te·s les participant·e·s au principal appel (les lauréat·e·s et les non-lauréat·e·s) concernent leur genre, leur niveau de formation, leur âge, les partenariats, etc. Pour le moment, les études d’impact ne sont disponibles que pour les lauréat·e·s du projet.

Néanmoins, l’équipe aimerait approfondir cette recherche en impliquant tou·te·s les participant·e·s, afin de comprendre quel a été l'impact du système de soutien d’Incredibol (subventions, services, possibilités de réseautage) sur le développement des entreprises sur le long terme.

Facteurs clefs

L’efficacité du projet réside dans le fait que, grâce à Incredibol, la sensibilisation aux industries culturelles et créatives a été accrue ; mais aussi qu’il a été reconnu comme bonne pratique et qu’il est utilisé et adapté dans d'autres contextes (ex. : KRACH à Chemnitz ; plusieurs visites d’étude).

Continuité

Le projet a démarré en lançant un premier appel en 2010, et il est toujours en fonctionnement depuis. En 2013, la région Émilie-Romagne a reconnu les résultats positifs engrangés par le projet sur le territoire et a donc décidé de le co-financer. En 2016, la municipalité et la région signent un accord de programme pour communiquer qu’elles appliqueront des stratégies et des politiques pour améliorer ce secteur.

Information relative

Bologne a été candidate à la troisième édition du Prix international CGLU-Ville de Mexico-Culture21 (novembre 2017 - mai 2018). En juin 2016, le jury a publié son rapport final et demandé à la Commission Culture de CGLU de promouvoir ce projet comme exemple de bonne pratique de la mise en oeuvre de l'Agenda 21 de la Culture.

Cette fiche a été rédigée par l’équipe d’INCREDIBOL, coordonnée par Giorgia Boldrini, municipalité de Bologne, Italie.

Contact : incredibol@comune.bologna.it

Site web de référence : https://www.incredibol.net/en/ and www.comune.bologna.it

Bologna